5 Jul 2019

La fracture numérique, nouvelle fracture sociale ?

Session 10

À l’heure de l’hyper connexion, du tout numérique, de la dématérialisation croissante des processus dans l’entreprise et dans l’administration, l’exclusion numérique devient un sujet majeur. Au-delà d’une fracture numérique flagrante entre les États, l’inclusion numérique de tous n’est toujours pas assurée au sein des pays les plus développés. En France par exemple, près de 7 millions de français déclarent ne jamais se connecter à internet. Manque d’équipement, défaut de formation, déficit d’infrastructures, les raisons sont multiples. Mais dans une société où les imbrications sociales, économiques et technologiques sont toujours plus fortes, la réalité et les conséquences de la fracture numérique sont-elles suffisamment prises en compte ?  L’inégalité d’accès au numérique est-elle le prolongement de la fracture sociale ?

Dans une société intégrant de plus en plus d’outils numériques dans ses institutions, l’inclusion sociale et économique de tous implique aussi que la totalité de la population ait accès aux nouvelles technologies et soit accompagné face à leurs évolutions rapides. Face à l’évolution permanente des outils, comment lutter efficacement contre cette inégalité ? Les entreprises ont-t-elles un rôle à jouer en la matière ?

Coordination


Joëlle TOLÉDANO

Associated member

Cercle des économistes

Biographie

Modérateur


Philippe MABILLE

Editor

La Tribune

Biographie

Intervenants


Francesca BRIA

Chief Technology & Digital Innovation Officer

City of Barcelona

Biographie

Bertrand DUMAZY

Chairman and Chief Executive Officer

Edenred

Biographie

Aria FINGER

CEO

DoSomething.org

Biographie

Saïd HAMMOUCHE

Founder & CEO

Mozaïk RH

Biographie

Thierry JADOT

Chief Executive Officer

Dentsu Aegis Network France, MENA & Turkey

Biographie

Carlo RATTI

Director

MIT Senseable City Lab

Biographie
Tous les intervenants

Contributions

Session 10 : La fracture numérique, nouvelle fracture sociale ?

L’expression « digital divide » date des années 90 et de la crainte qui apparaît aux États-Unis face aux inégalités d’accès à la « société de l’information » naissante. Les plus pauvres et certains groupes sociaux risquent d’être exclus de l’accès aux « TIC », et en particulier de l’accès à Internet, analysé comme un vecteur de connaissance et de démocratie. En matière de politique publique, les premières réponses ont concerné les « infrastructures ».

Télécharger