Le livre et les propositions des étudiants

Le livre 

Ce livre est un ensemble de fragments qui, mis bout à bout, nous donne l’idée d’une pensée des jeunes, riche et exigeante.  : Il rassemble les idées partagées, innovantes et percutantes des 100 étudiants sélectionnés et invités aux Rencontres Economiques d’Aix-en-Provence… Diagnostics, critiques, convictions, espoirs…. Le livrepropose de nouveaux cadres de pensées mais se révèle aussi être une incitation à l’action !

« De quelle nouvelle prospérité serez-vous les acteurs ? » représente le cinquième livre de la collection « La Parole aux Étudiants », il nous donne à lire les réflexions des étudiants qui ont participé à l’édition 2017 de l’Appel à Idées et dont les contributions ont été retenues.

 Consulter le livret en pdf

Propositions des étudiants issues de leur réflexion sur la thématique des Rencontres Economiques 2017, à l’occasion d’un programme de Forums dans les grandes villes universitaires :

« De quelle nouvelle prospérité serez-vous les acteurs ? »

  • Forum EMLyon/Université Lyon 2

« Le digital est-il nécessairement l’avenir de la prospérité ? »

  1. Promouvoir des relations numériques entre des secteurs d’activité qui semblaient autrefois étrangers.
  2. Laisser chacun négocier librement ses propres données dans un monde où l’information est un bien commun géré sous forme coopérative.
  3. Parfaire la couverture en Haut Débit de l’ensemble du territoire et donner les moyens aux collectivités territoriales d’assumer leur rôle d’aménageur numérique.
  • Forum Sciences Po Reims

« Résorber les inégalités pour renouer avec la Prospérité ? »

  1. Installer un revenu minimum universel. En donnant le minimum à chaque individu pour vivre, on installerait un état similaire à celui de prospérité, tout en réduisant les inégalités.
  1. Mieux combattre les inégalités de genre avec des politiques plus ciblées. S’attaquer au problème des inégalités de genre, notamment à travers les programmes d’aide au développement, dans les pays émergents, permettra de soutenir et améliorer leur croissance économique.

 

  • Forum Université IUT Paris Descartes

« Quelle Place demain pour la Diversité ?» 

  1. Appliquer des pénalités aux entreprises qui pratiquent une discrimination H/F.
  2. Favoriser l’installation d’équipements dédiés aux personnes handicapées et sensibiliser les managers aux bonnes pratiques.
  • Forum Université d’Auvergne à Clermont-Ferrand

« Quelles initiatives locales pour une prospérité globale ? » 

  1. Mettre en place dans les entreprises et avec le soutien des régions, un contrat d’engagement écologique pour changer l’impact de l’activité sur l’environnement, créer de nouveaux marchés, donc de la valeur.
  2. Le système d’éducation en lui-même n’est pas à remettre en cause mais il pourrait être optimisé afin de libérer des potentiels d’innovation dans un marché où la survie des entreprises dépend de leur capacité à innover.
  3. Permettre aux commerces de proximité de se développer à nouveau pour redynamiser l’ensemble du centre-ville, permettant ainsi une relance de l’économie grâce à une initiative locale.
  4. Créer une double prospérité France/Afrique en agriculture biologique : équilibrer l’offre et la demande en cultivant des terres fertiles subsahariennes pour répondre à la demande française.

 

  • IUT A Lille 1

« Qui sont les créateurs de richesses ? »

  1. Afin de « remettre l’humain au cœur de l’entreprise » nous proposons un nouveau label qui se nommerait « CARE » (Confiance Autonomie Responsabilisation Engagement, et qui se traduit en français par «  se soucier de ») : chaque Conseil régional disposerait de chargés de mission qui se déplaceraient dans les entreprises pour faire un audit destiné à mesurer le bien-être au travail, via un cahier des charges préétabli.
  2. Pour donner aux étudiants une réelle expérience du terrain, créer Le PPE : Projet Professionnalisant en Entreprise : Faire travailler les étudiants de différentes « écoles » sur des projets réels d’entreprises partenaires, tout en respectant la valeur travail du service rendu. En créant dans chaque école ou composante de l’Université un « pôle professionnalisation » dans le cadre duquel les étudiants pourront individuellement ou collectivement proposer leurs services à des entreprises partenaires.
  3. Créer la plateforme web de l’innovation, « Opino » : Le concept est un site web, proche du réseau social, où s’inscrivent particuliers et entreprises. Les entreprises font part, sur leurs pages, de besoins qu’elles ont identifié et lancent des appels à idées (pour un nouveau process, produit, service…) En visitant les pages des entreprises, les « créateurs » (les particuliers) peuvent proposer leurs idées. Si celles-ci sont intéressantes pour l’entreprise, elle peut s’engager à la développer, avec une contrepartie (financière, embauche…) reversée pour le créateur. En parallèle les particuliers peuvent, sur leurs pages, proposer des idées innovantes, en précisant le domaine « D » de l’innovation.
  • Forum Grenoble INSE3

« Quelle contribution de l’ingénieur à une prospérité durable ?

  1. Désamorcer l’obsolescence programmée et engager des conceptions durables, calibrer la durabilité pour une prospérité soutenable.
  2. Vers un droit d’alerte de l’ingénieur comme gardien d’une démocratie et garde-fou des dérives économiques.
  3. Un droit à un temps individuel pour la communauté, pour associer les compétences autour de projets non rentables ou à but non lucratif.
  4. Créer un statut protégeant les outils citoyens et permettant une réappropriation des biens communs, en continuant à offrir des services de qualités.
  • Forum ENA, Strasbourg

« Tirons-nous profit de l’échange »

  1. Créer une identité numérique fiable à travers à la mise en place d’un profil complet d’utilisateur de plateformes recensant l’ensemble des données d’une même personne inscrite sur plusieurs plateformes (avis, notes, taux de fréquentation, fiabilité…).
  2. Ouvrir les droits sociaux des travailleurs de l’économiecollaborative aux mêmes droits que ceux des salariés (sécurité sociale, protection sociale, droit de coalition) en raison de la dépendance numérique qui génère de l’incertitude sur la clientèle, des conditions de travail très flexibles et non couvertes par les statuts connus à ce jour.
  3. Encourager la création d’un syndicat 4.0 de travailleurs dépendants d’une plate-forme dans le but de structurer les secteurs concernés par l’Économie Collaborative.
  4. Instaurer un passeport des compétences pour les travailleurs indépendants dans le domaine du digital.
  5. Améliorer la déclaration faite par l’utilisateur auprès de l’autorité fiscale par : une démarche de communication vers les utilisateurs pour qu’ils soient mieux informés de la fiscalité en vigueur; un partage d’information systématique entre les plateformes et les autorités pour pouvoir mieux contrôler les déclarations des usagers.
  • Forum IUT Nantes

« L’économie collaborative est-elle une solution ? »

  1. Créer un statut de l’actif : un socle de droits sociaux pour tous les travailleurs, un droit de travail adapté aux réalités du travail du XXIe siècle
  2. Le revenu universel, un outil pour développer l’économie collaborative ! »

 

  • Forum ENSAM Bordeaux

« Quelle prospérité face aux défis de l’environnement ? »

  1. Créer une charte de consommation durable.
  2. Financer la transition énergétique par la réduction de la consommation en hydrocarbures.
  3. Loi/décret restreignant les possibilités d’accès à la conduite automobile individuelle. Modalités à débattre à l’Assemblée.
  4. Création d’une OG (plateforme numérique) pour faciliter et encourager le covoiturage, la rénovation thermique, etc. Utilisation des données pour faire du Big Data, deep learning, etc. Tendre, à terme, vers un modèle de Smart City.
  5. Loi/décret encadrant l’obligation pour l’État de financer la recherche et le développement des énergies du futur à hauteur du gain énergétique et financier dû à la charte de consommation en hydrocarbures, (voir plus haut).